Portrait étudiant


Jérémie MBOUSSA

Propos recueillis par Grégory Mercier

Jérémie M’Boussa est étudiant en MBA2 entrepreneuriat. Il a rejoint l’ILCI en janvier 2019 dans le cadre d’une session printemps. Jérémie a accepté de répondre à nos questions sur son parcours et son projet personnel et professionnel.

Qui êtes- vous Jérémie ?

La simplicité de la question implique l’évidence de la réponse… Je dirais que je suis un être humain avec la physionomie qui va avec (rires). Je me nomme Jérémie Arnaud M’Boussa. Je suis né en 1994 au Congo, j’y ai grandi et fait toutes mes études secondaires avant de partir poursuivre mes études supérieures au Sénégal en 2014. Là-bas, j’ai obtenu mon master en Droit des activités maritimes en 2018.
Pourquoi continuer vos études et pourquoi choisir la France pour le faire ?
Je suis venu en France afin de poursuivre mes études en entrepreneuriat, et ainsi ajouter une nouvelle corde à l’arc de ma formation, mais aussi pour réaliser deux projets artistiques qui me tenait particulièrement à cœur depuis fort longtemps. D’abord, celui de devenir écrivain et voir un jour mes poèmes édités – sachant que la France est le fleuron de l’industrie de l’édition – ensuite pouvoir diffuser mon Slam que je pratique depuis 5 ans environ.

Mais pourquoi choisir une formation en entrepreneuriat ?

J’ai choisi cette formation parce que la capacité de pouvoir entreprendre est une nécessité au Congo, où la plupart des personnes travaillent pour le compte de l’Etat, mais aussi pour songer à créer de l’emploi plus tard, en montant ma propre entreprise. Ainsi, pour ce faire, il m’est donc nécessaire d’apprendre les rouages du secteur de l’entreprise afin de pouvoir en créer une demain.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre formation ?

Ce qui me plait dans ma formation ce sont les différents cours dispensés par le corps professoral notamment : l’éthique et la gouvernance d’entreprise, l’anglais des affaires, le marketing, les missions de prospection commerciale et bien d’autres à travers lesquels je ne cesse d’apprendre. Je dois dire également que les débouchés de cette formation sont intéressants. A l’issue de celle-ci, on peut être à même de pouvoir monter sa propre entreprise mais aussi de redresser une entreprise en difficulté.

Et l’école ?

Ce qui me plait dans l’école ce sont les bonnes conditions d’études qui y sont réunies. Il y a une atmosphère conviviale qui règne entre les étudiants et le corps professoral et administratif de l’établissement. Par ailleurs ce qui me plait aussi est le melting-pot qu’on y trouve. En effet des étudiants d’origines, de nationalités, de langues et de cultures différentes s’y côtoient harmonieusement. Cette mixité est un plus car nous pouvons apprendre des autres cultures et établir les bases d’une amitié qui demain sera susceptible de devenir un réseau de professionnels à l’échelle internationale.

A l’heure actuel, quel est votre projet professionnel Jérémie ?

Mon projet professionnel est de pouvoir d’abord décrocher mon MBA en entrepreneuriat au sein de l’ILCI pour faire carrière dans le domaine des assurances maritimes (tout en poursuivant mon chemin dans le domaine de l’écriture). Par la suite quand j’aurais assez d’expérience et de contacts dans le secteur des assurances maritimes, je pourrais monter ma propre société au Congo grâce aux compétences acquises à l’issue de mon MBA.

Et où en êtes-vous par rapport à votre projet artistique ?

J’envisage de faire de l’autoédition ainsi que toute la communication qui va avec, en attendant le retour des maisons d’éditions. Comme qui dirait Youssoupha : “Patienter c’est pas attendre, c’est agir en attendant !”. Je suis ouvert à tout coup de main venant de la part des étudiants ou des enseignants afin de réaliser ce projet.
Merci Jérémie pour cette interview. Nous continuerons à être à vos côtés pour vous aider à faire des choix et mener de front tous vos projets…

Pour les personnes intéressées, vous trouverez ici le livre de Jérémie :
https://www.librinova.com/librairie/jeremie-arnaud-m-boussa/les-larmes-du-poete-3